Afrofuturisme : Passé-Présents-Futurs ?

Banniere3

“L’afro-futurisme est fondé sur la transformation des perceptions qu’ont les gens d’eux-mêmes et de la conscience de leur pouvoir, », voici la définition que nous propose l’artiste ghanéen [Mantse] Aryeequaye.

Dans son essai intitulé Black To The Future, publié en 1984, le critique américain Mark Dery utilise pour la première fois le terme “afro-futurisme pour décrire une «science-fiction et une cyberculture du XXe siècle au service d’une réappropriation imaginaire de l’expérience et de l’identité noire.» L’ afro-futurisme est donc un mouvement qui est à la fois artistique et sociologique. Dans le domaine des arts, c’est plus particulièrement dans la musique que l’afro-futurisme a rencontré le plus de succès, notamment à travers le jazz prospectif de Sun Ra et les dub-masters jamaïcains (Lee “Scratch” Perry) ou George Clinton (l’initiateur de Parliament/Funkadelic)

L’édition 2016 du festival Africana sera l’occasion de mettre en lumière mais aussi de questionner ce mouvement : comment questionne-t-il la réalité ? Que nous dit-il du passé, de l’histoire et de l’avenir ? En outre, l’afro-futurisme exerce-t-il une influence culturelle ? Et surtout comme réinvente-t-il la fiction spéculative notamment dans la littérature et le cinéma ?

L’association Black History Month propose une série de conversations et de projections autour du thème de l’afro-futurisme de manière à interroger le passé et le présent pour, ensemble, imaginer des possibilités élargies pour le futur. Il s’agit d’imaginer aujourd’hui un avenir délesté des maux du passé et du présent.

Mardi 10 mai 2016

Collège Léon Blum (Alfortville, 94) Intervention de Maboula Soumahoro autour de la date du 10 mai et de la loi Taubira-Delannon de 2001.

Jeudi 19 mai 2016

19h30 Favela Chic (Paris, 75)  : Soirée “Black to the Future” (Gratuit)DJ Kozi

Exposition des oeuvres de Rosie Gankey : http://www.rosiegankey.com

Samedi 21 mai 2016

15h-18h Musée Dapper (Paris, 75)

Projection : « Les Sabres ‐ Hasaki ya Suda » de Cédric Ido (Burkina Faso)

IDO_Cedric_2011_Hasakiyasuda_00

En 2100 la montée des océans, les vagues de chaleurs et la disparition des zones côtières sont les conséquences des changements climatiques qui se sont abattus sur le monde. Rares sont les terres encore cultivables, capables d’approvisionner du bétail et de nourrir les habitants. L’eau est un bien précieux et la famine est omniprésente. Les premières victimes de ce bouleversement sont les populations du Sud, forcées de quitter leurs terres et de s’exiler vers le Nord.

Table ronde :  Déconstuire et expliquer le mythe de l’identité noire coincé dans le passé

Intervenants : Maboula Soumahoro, Françoise Verges, Cedric Ido et Ta-nehisi Coates

Dimanche 22 mai 2016

15h-17h30 Musée Dapper (Paris, 75)

Projection : « Pumzi » de Wanuri KAHIU (Kenya)

STILLS FROM WANURI KAHIU'S FILM 'PUMZI'!

Dans un Kenya futuriste, Asha, une jeune scientifique se décide à quitter l’entourage confiné de la ville à la recherche d’une Utopie verte.

Table ronde :  Afrofuturisme, fictions spéculatives et histoires du futur

Intervenantes : Pegguy Pierrot, Oulimata Gueye et Mawena Yehouessi

Vous inscrire pour le samedi 21 et le dimanche 22 mai au musée Dapper
ou 01 45 00 91 75

Publicités